Masque Kuba Moshamboy ou Mwash’amboyi

Masque de danse Mwash’amboyi
Ère culturel: Kuba, Region de Mweka, RDC
Date de Collection : 1968 par Bogumil J. Koss
Collection actuelle: Musée Afro-Canadien
Dimensions: 43×25 cm / 17×10 pouces.

Ne pas à Vendre

 

SKU: MACKUBABogumil1 Categories: ,

Description

Masque de danse Mwash’amboyi
Ère culturel: Kuba, Region de Mweka, RDC
Date de Collection : 1968 par Bogumil J. Koss
Collection actuelle: Musée Afro-Canadien
Dimensions: 43×25 cm / 17×10 pouces.

N’EST PAS VENDRE.

Note d’ expert,  Jan Vansina

[Moshambooy]Voir Cornet, Art royal kuba: 255-262. Face en cuir d’antilope où de chèvre. Décor facial correct conventonnel mais non soigné (face!). plumes manquent. Coiffe et barbe corrects (barbe en poils de singe magistrat ou non ?).Le décor sur la coiffe ne porte pas le dessin imbol  sur la nuque mais un dessin Mabinc plus simple , un signe parmi d’autres que les motifs ont été exécutés  rapidement. Traces de transpiration à l’intérieur du masque et de la coiffe ? Authenticité Le tout me fait un effet pimpant neuf c.a.d. de réplique  mais avec utilisation de certaines parties récupérées: notamment ikwoom : la couronne rouge avec cauries et un motif en perles au centre.

Repères culturels.

Le royaume Kuba reste encore aujourd’hui l’un des rares États authentiquement africain à avoir survécu à la colonisation et à réussir à conserver ses traditions et son organisation sociale.

La structure étatique ainsi que les traditions, soigneusement mémorisées et transmises par les historiens de la cour, remontent au XVIIe siècle, précisément en 1625, cependant certains historiens affirment  que des traces de la civilisation Kuba remontent au Vème siècle de notre ère. L’empire Kuba, située dans l’actuelle République Démocratique du Congo est né dans le Kasaï Occidental, précisément entre les rivières Kasaï et Sankuru, province au Sud-Ouest du pays dont la ville principale est Kananga.

 

Provenance

Bogumil Jewsiewicki a enseigné l’histoire dans les institutions universitaires congolaises entre 1968 et 1976 et a dirigé plus d’une centaine de mémoires de maîtrise ainsi qu’une dizaine de thèse de doctorat. Après son installation au Canada, où il a été professeur à l’Université Laval jusqu’en 2009, il a poursuivi ses recherches sur le passé et le présent de la République démocratique du Congo. En 2016, un doctorat honorifique lui a été décerné par l’Université de Lubumbashi.

Ses travaux portant sur l’histoire sociale et économique du Congo à l’époque coloniale ont été suivis par l’intérêt pour l’histoire orale, la mémoire collective et les cultures urbaines congolaises. Il s’est, d’une part, attaché à la restitution des expériences de vie au cours du XXe siècle et, d’autre part, à la valorisation de leurs expressions artistiques populaires. Il a été commissaire de plusieurs expositions de la peinture populaire congolaise autant en Amérique du Nord qu’en Europe ainsi que d’une exposition à New York du photographe de Lubumbashi, Sammy Baloji.

Au cours de son séjour au Congo, successivement à Mbandaka, Kinshasa et Lubumbashi, il a acquis plusieurs objets témoignant de la créativité des artisans et artistes congolais lesquels ont essentiellement travaillé pour leurs compatriotes. Dans la foulée de la création de l’Institut des musées nationaux, le début des années 1970 a été marqué au Congo par une forte circulation des objets anciens et récents. Alors que l’Institut recherchait surtout des objets en fonction de leurs intérêts esthétiques et de leur ancienneté, il a mis l’accent sur des objets comme témoins des expériences humaines.

 

Additional information

Weight 4 kg
Dimensions 30 x 30 x 160 cm
Statue Ibgo

bois

Cart Item Removed. Undo
  • No products in the cart.
X