Art Africain, masque Soninké, Marka, Mali-Sénégal

Masque couvert de fine feuille de cuivre matelé.

Les Soninké (comme ils se nomment eux-mêmes : un Soninké, des Soninko), appelés Sarakholé (ou Sarakolé) par les Wolof, occupent une place exceptionnelle dans l’histoire de l’Afrique de l’Ouest. Considérés comme les fondateurs du premier des grands empires soudanais, le Ghāna, le fameux « pays de l’or », ils sont mentionnés dès le IXe siècle par l’historien et géographe arabe Al-Yaqubi. Longtemps dominés par les Mandingue, puis par les Toucouleur, les Soninké retrouvent, dans la seconde moitié du XIXe siècle, une hégémonie dans la région du haut Sénégal, grâce à Samory, le dernier des grands bâtisseurs d’État de la période précoloniale.

Les Soninké constituent, sur le plan ethnique et linguistique, la branche du nord du groupe mandé. Le plus souvent mêlés à d’autres populations, ils sont pour la plupart localisés dans la haute vallée du Sénégal. Au Mali, ils constituaient, dans les années 1990, 9 p. 100 de la population, soit 700 000 personnes ; au Sénégal, (2 p. 100 de la population, 150 000) ; ils sont également présents dans le sud de la Mauritanie et au Burkina Faso, et leur population totale est estimée à un million de personnes au début du XXIe siècle. Aux Soninké proprement dits, population à dominante agricole, on rattache souvent les Marka (ou Maraka) et certains groupes Dioula, deux populations plus étroitement spécialisées dans les activités commerciales.

 

Nom Masque rituel
Origine Soninké, Mali / Sénégal
Dimension 24”
Médium Bois et feuilles de cuivre
Age 1940-1950
État Très bien
Prix sur demande info@espacemushagalusa.com = Tél : 514 6493898

Sources : https://www.universalis.fr/encyclopedie/soninke-sarakhole/

SKU: Soninke, Marka Mask-1 Categories: ,

Description

Masque couvert de fine feuille de cuivre matelé.

Les Soninké (comme ils se nomment eux-mêmes : un Soninké, des Soninko), appelés Sarakholé (ou Sarakolé) par les Wolof, occupent une place exceptionnelle dans l’histoire de l’Afrique de l’Ouest. Considérés comme les fondateurs du premier des grands empires soudanais, le Ghāna, le fameux « pays de l’or », ils sont mentionnés dès le IXe siècle par l’historien et géographe arabe Al-Yaqubi. Longtemps dominés par les Mandingue, puis par les Toucouleur, les Soninké retrouvent, dans la seconde moitié du XIXe siècle, une hégémonie dans la région du haut Sénégal, grâce à Samory, le dernier des grands bâtisseurs d’État de la période précoloniale.

Les Soninké constituent, sur le plan ethnique et linguistique, la branche du nord du groupe mandé. Le plus souvent mêlés à d’autres populations, ils sont pour la plupart localisés dans la haute vallée du Sénégal. Au Mali, ils constituaient, dans les années 1990, 9 p. 100 de la population, soit 700 000 personnes ; au Sénégal, (2 p. 100 de la population, 150 000) ; ils sont également présents dans le sud de la Mauritanie et au Burkina Faso, et leur population totale est estimée à un million de personnes au début du XXIe siècle. Aux Soninké proprement dits, population à dominante agricole, on rattache souvent les Marka (ou Maraka) et certains groupes Dioula, deux populations plus étroitement spécialisées dans les activités commerciales.

 

Nom Masque rituel
Origine Soninké, Mali / Sénégal
Dimension 24”
Médium Bois et feuilles de cuivre
Age 1940-1950
État Très bien
Prix sur demande info@espacemushagalusa.com = Tél : 514 6493898

Sources : https://www.universalis.fr/encyclopedie/soninke-sarakhole/

 

Additional information

Weight 4 kg
Dimensions 30 × 30 × 160 cm
Statue Ibgo

bois

Cart Item Removed. Undo
  • No products in the cart.
X